HoneyLoveHateTogether. 2004. Archivos Mayo.

Posted on 07/01/2005 por

0


archivos mayo

en français english español

archivos_mayo_fotos

Voici la video qui j’ai finnie en 2004 pour ce projet.

HoneyLoveHateTogether. [Paula Vélez]

Luna de miel, honey, honeymoon.

Publication by Galerie Espai Zero1, Olot, España (2005). Show in Festival Rojo Profundo Cinema Zombie edition, Colombo Americano and Museo de Arte Moderno de Medellín.


Un peu d’histoire sur Archivos Mayo.

En proceso de digitalización casero. Mario Posada y Ricardo Duque. 2003

Il y a quelques années, quand j’habitais encore à Medellín, on a trouvé chez un cousin un pair des films 16mm et un vieux projecteur Bell & Howell. C’étaient des films des réunions de famille en couleur, nous avons tout de suite tombes amoureux de ces images comme tombe amoureux celui qui est né dans l’ère de la vidéo et ne connait pas le son du projecteur ni l’odeur du film qui passe devant la lampe.

Des années après, à Barcelone, quand nous avons acheté un camescope vidéo pour Joystick, je me rapelle avoir pensé que dès mon retour en Colombie, j’enregistrerai ces images avant qu’elles ne disparaissent dans l’oubli ou à cause de l’humidité.
En été 2003 je suis allé en visite à Medellín, et dès mon arrivée j’ai cherché le projecteur et les deux bobines métaliques contenant les films avec cette idée de les projeter sur le mur et de les enregistrer avec le camescope. Pendant que j’était en train de monter le dispositif, ma mére m’a sugèré de télephoner à Mario, son oncle, qui avait fait ces films. Elle se rappelait que pendant toute son enfance Mario avait toujours une caméra de cinéma ou un appareil photo à la main, pour tout enregistrer, alors il devait toujours avoir beaucoup de films.
J’ai téléphoné à Mario et très content il nous a invité Andrea et moi chez lui dans sa vieille maison de la rue Maracaibo, dans le centre ville, pour visionner ses films. On a commencé à chercher dans tous ses placards pour trouver à peu près 35 bobines de 400 pieds chacune. Pendant un mois entier nous avons été jour après jour avec Mario en nettoyant, restaurant, re-collant, projetant et enregistrant avec le camescope une totalité de 28 heures d’images de la vie quotidienne de Mayo, ses voyages aux Etats Unis et en Europe, de ses activités journalières, etc.

Mario Posada Ochoa est Mayo, c’est le nom que lui donne sa famille et c’est aussi comme nous l’appelons. Mayo est mon grand-oncle, et mon premier souvenir de lui date des années 80, quand mes parents nous ont ammenés pour connaître Movifoto, son imprimerie dans laquelle on imprimait des affiches, des cartes postales en quantité industrielle. Je me rappelle de l’odeur de l’encre et du bruit des machines. Après nous nous sommes très peu revus, et des années avant de partir à Barcelone je l’ai vu dans une exposition d’orquidées entouré d’une centaine de fleurs cultivées par lui-même.

Mario est né le 4 juin 1926, il a étudié l’ingenierie chimique à New York. Dès son retour en Colombie en 1951 il entreprend avec quelques asociés de fonder une societé de technologies d’importation: films, disques et caméras apelée Fotoelectro. Il avait dejà commencé à filmer en 16mm, mais à partir de ce moment il a eu accès à la pellicule vierge et il connaissait le moyen de la faire developper à l’étranger, et c’est ainsi qu’il a commencé à filmer tout ce qui l’interessait. Jamais il n’a reçu un cours de photographie ni de cinématographie, mais chaque film que nous avons visionné chez lui ces jours de 2003, nous surprenait l’un après l’autre, pas seulement pour la beauté des images mais parce que Mario construisait ce qu’il voulait racconter, plan par plan, en faisant du montage direct avec la caméra. En plus de ses films en 16mm, Mayo continue encore aujourd’hui avec une caméra Super8 digital, a tout enregistrer, il garde une collection des enregistrements en Betamax et VHS faits pendant les annés 80 et 90.

De retour à Barcelone, Andrea et moi étions sûrs que nous avions le devoir de faire quelquechose avec ce materiel. C’est ainsi que nous, Joystick, avons decidé d’inviter quelques amis pour regarder ses films. Pendant des mois on s’est reuni une fois par semaine, chacun prenait note des plans et des images qui l’interessaient. Le propos était de faire un montage de ses archives sans restriction. Chacun des films inclus dans cette publication sont la création personelle de chacun des participants.

Los Archivos Mayo est un projet auquel nous sommes très attachés, en plus du lien familial, afectif qui nous attache à Mayo et l’admiration pour ses images, c’est aussi un projet de récuperation de mémoire à differents niveaux. Ne pas seulement la plus immediate et evidente qui est la recuperation du registre familial.

Et voici quelques uns des videos de la compilation qui j’aime bien.

Susuro: Neirades : Analipsi. [Oporo]

Tres videos cortos experimentado con la sincronización.

Flamingos and other birds. [Pollenation]

“Las imágenes que seleccionamos son de Parrot Jungle en Miami, y de algunas fiestas y reuniones familiares. La yuxtaposición de éstas imágenes resaltan una curiosa relación entre ambas”.

Conducta en los velorios. [Andréa Gómez]

Ilustración de el cuento Conducta en los Velorios de Julio Cortázar con
imágenes del archivo filmico de Mario Posada.
(El cuento leído por Julio Cortazar)

Casting 107 . [Susana Noguero]

El Pelo. [Andy Daivies]

español

ARCHIVOS MAYO
Archivo fílmico en 16mm de Mario Posada Ochoa. 1945-1968

En Julio de 2003 tuvimos la oportunidad de estar junto a Mario Posada Ochoa en su casa de la calle Maracaibo en Medellín, convirtiendo a formato digital todas sus películas de 16 mm. Películas que filmó él mismo desde el año 1945 hasta 1968.
Recogimos 28 horas de imágenes de su vida cotidiana en Medellín, de sus viajes por Estados Unidos y Europa, de sus negocios, de su familia, etc.

Mayo es Mario Posada, es como lo llama su familia, es como lo llamamos nosotros. ARCHIVOS MAYO es un proyecto que parte de su archivo fílmico, es un homenaje al trabajo de un apasionado por la imagen.

***

Desde Joystick invitamos a algunos amigos a hacer un montaje con el material de los Archivos Mayo.
Durante meses nos reunimos una vez por semana a ver todas las películas, cada uno tomando notas de códigos de tiempo y de imágenes que les interesaban.

El resultado de éstos montajes concluye la primera etapa de Los Archivos Mayo.

El resultado del proyecto se presenta como una Exposición del 8 de Octubre hasta el 27 de Noviembre de 2005 en el ESPAI ZERO1, en Olot, España.

También gracias al Espai Zero1, estos videos se prensaron en un DVD que va acompañado con un libro con información adicional sobre cada uno de los videos. el libro Puede ser descargado aqui en formato .PDF:

LIBRO-MAYO.pdf (3.2 Mb aprox)

Espai ZERO1: Carrer de L’Hospici, 8. Olot (Girona). zerou@olot.org